Le contre coup…

IMG_2782

Je vous en avais déjà parlé ici, après quelques années de préparation, je suis enfin partie au Népal. J’ai en quelque sorte réalisé mon rêve, partir seule dans ce pays d’Asie. Et puis j’ai toujours rêvé de participer à Pékin Express sur M6, on va dire que j’ai allié le Népal au voyage « sac à dos ». En tout cas, j’ai vraiment l’impression d’avoir accompli une mission, d’avoir fait ce que j’avais à faire. Pour le moment, car je sens déjà le prochain appel …

Je suis partie du 8 au 18 avril dernier, j’aurais aimé partir plus de 10 jours mais je n’ai pas pu avoir plus de congés à cette période de l’année. J’avais préparé mon voyage avec AirBnB, j’ai dormi chez l’habitant, me suis déplacée en bus. Je suis rentrée il y a donc environ 1 mois et demi, et les traces de ce voyage sont toujours bien présentes. Je serai marquée à vie par cette expérience, mais disons que je suis toujours dans la phase « digestion ».

Je m’attendais à être chamboulée, mais pas à ce point. Je m’attendais à vivre et à voir des choses inédites, exceptionnelles, à avoir des prises de conscience. Et je me rends compte que j’ai été touchée au plus profond de moi même, que des changements s’opèrent sur la longueur.

J’ai du mal à parler de ce voyage. Là bas, la seule personne avec qui j’ai échangé c’est Monsieur Koala. J’ai l’ai eu tous les soirs au téléphone sauf une fois, pas longtemps car l’électricité est régulièrement coupée et donc le wifi aussi. Je n’ai rien posté sur les réseaux sociaux, moi qui en suis adepte. A mon retour, j’ai eu du mal à reconnecter. Mon corps était là mais mon esprit bien loin. J’ai montré mes photos à peu de gens. Quand on me demande de raconter, je reste évasive, je bloque et ne raconte pas les détails.

Je ne sais pas réellement pourquoi. Peut être que je veux garder tout ça pour moi, peut être que j’ai peur d’être déçue de la réaction des autres, que de toute façon personne ne saura vraiment comprendre ce que j’ai vécu et que je ne veux pas qu’ils minimisent mon expérience.

Je n’ai donc pas encore fait d’article sur mon voyage, je ne sais pas s’il y en aura un, peut être plus tard, quand j’aurai digéré l’intégralité de la chose. A la fois j’ai très envie de présenter ce pays, ces habitants car ils méritent vraiment d’être connus, et à la fois, quand j’essaye, j’ai l’impression de me mettre « à poil » et je supprime les 3 mots que j’ai écrit.

Je sais juste que le Népal est un pays vraiment extraordinaire ! Je m’y suis sentie bien au 1er pied que j’ai posé ! Je me suis sentie chez moi tout simplement. Je n’ai jamais eu peur, je ne me suis jamais sentie en insécurité. Les népalais sont gentils, serviables, peut être même trop ! Ils sont honorés que l’on vienne visiter leur pays, limite étonnés que l’on vienne de si loin pour les rencontrer. A l’image de cette femme à droite que j’ai rencontrée sur les marche du temple Swayambunath et qui m’a présenté son artisanat. J’ai fini chez elle à même le sol, dans une pièce de 10m2 toute fissurée, à boire un thé noir avec sa maman, un moment de partage rare.

IMG_2953
Gorka et sa maman, un thé partagé, un moment gravé

C’est un pays très pauvre évidemment, qui porte encore les stigmates du tremblement de terre du 25 avril 2015. Le peuple népalais est très fort et ne baisse jamais les bras, même quand les dieux qu’ils prient tous les jours leur envoient une telle épreuve. Ils sont humbles et généreux, ils donnent sans retour.

Je ne pensais pas découvrir autant de paysages différents. En 10 jours et 3 villes, j’ai eu l’impression de visiter 3 pays ! Katmandou et ses klaxons incessants, sa poussière, ses temples, 30 degrés, puis Pokhara au bord d’un lac et des montagnes, apaisant, 20 degrés, puis la jungle, rhinocéros, ours, crocodiles, 40 degrés !

Bref, je me nourris encore des photos et des vidéos que j’ai prises. J’échange par mail et réseaux sociaux avec mes hôtes d’AirBnB avec qui j’ai tissé de vrais liens d’amitié. Je ne veux pas oublier, j’ai besoin de garder un point d’encrage là bas.

J’espère vous raconter toute l’histoire bientôt…

Namaste

 

Publicités
Le contre coup…

Mais vous êtes sûre que vous êtes heureuse ?

Cette question, c’est ma gastro-entérologue qui me l’a posée, après des mois de traitement inefficace.

Sauf qu’à cette question, je n’ai pas été foutue de répondre. Ça veut dire quoi au juste « être heureuse » ? A ce moment là, je ne m’étais jamais posé la question… Ça ne m’a pas aidée du tout, au contraire, ça a ajouté une question à toutes celles que je me posais déjà. Maintenant je me demandais si ma vie me convenait vraiment, si elle n’était pas ailleurs, si mon boulot me plaisait autant que je le disais … merci docteur !

Cette question est en fait une bonne question, il faut juste la prendre de la bonne façon et ne pas se laisser dépasser par ce qu’elle provoque : la cogite aiguë ! J’ai cogité des heures pour y répondre, à aller jusqu’à remettre en cause des choses essentielles. Elle m’a même parue dangereuse, tu peux avoir tellement de doutes que tu peux aller foutre le bordel à des endroits de ta vie où en fait, tout va bien.

Dans ces moments de doutes intenses, je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il ne faut pas s’emballer et agir sous le coup de l’émotion, sous peine de déception interplanétaire ! L’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs, elle peut l’être, l’important est alors de peser les pour, les contre, d’avoir toutes les cartes en mains, de ne pas faire de suppositions. On achète pas une voiture sans l’avoir essayée, ni une maison sans l’avoir visitée, voilà.

0800b13031cf8b8826c2d6d3a03d0aa8

On se dit souvent qu’on serait plus heureux si on avait ce nouveau sac, ces nouvelles pompes, cette nouvelle voiture, une maison bien à nous… « Tout ira mieux quand … » Et on attend de posséder pour être heureux. On se dit qu’on sera plus heureux quand on aura finit l’école, puis on bosse et on se dit qu’on était mieux à l’école… On dit qu’on sera plus heureux quand on sera mariés et qu’on aura des enfants… qu’on sera plus heureux quand les enfants seront grands et qu’on pourra profiter… qu’on sera plus heureux en retraite quand on aura le temps … et puis quoi ? On a attendu la fin de sa vie pour être heureux ? Et l’est on vraiment ? Est ce qu’on ne se retourne pas sur sa vie justement en se disant qu’on a pas assez profité ?

Ce qui m’amène à 2 choses :

  • Le bonheur ne réside pas dans le matériel. Le bonheur n’est pas de désirer ce que l’on n’a pas mais d’apprécier ce que l’on a. Quand on satisfait un besoin de posséder quelque chose, on est satisfait pendant 1 journée, puis ça recommence, on veut autre chose, c’est sans fin. On n’est jamais vraiment satisfait, rien de matériel ne nous rendra vraiment heureux.
  • Il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant ! Pourquoi attendre ? La vie n’attend pas, les jours passent, le temps est une donnée sur laquelle nous n’avons aucun contrôle et tout ce qui est passé ne reviendra jamais !

Le bonheur ne vient pas de l’extérieur, on doit le trouver en nous. Accepter sa personne, ses défauts, son physique même s’il n’est pas parfait. Assumer ce que l’on pense, ne pas être affecté par le jugement des autres.

Ce jugement d’autrui nous fait tous du mal. Il nous blesse trop souvent parce qu’on lui donne trop d’importance. Ce que les autres pensent leur appartient, ce n’est que leur avis, leur vision des choses. Est ce que vous considérez ces personnes comme des Dieux, détiennent-elles selon vous la vérité universelle ? Je ne pense pas, alors pourquoi les croire ? Vous n’avez pas à être d’accord avec elles et prendre leurs avis comme vrais. Tu pense que je suis grosse, bête, que je manque de compétence, que je suis trop ceci, pas assez cela… grand bien te fasse ! Je sais qui je suis et je suis la seule personne apte à me juger. Soyez sûrs de vous, ne laissez personne altérer la vision que vous avez de vous même. Vous êtes en accord avec vous même ? Ça suffit.

Les personnes qui pensent que le bonheur va venir, que la roue va tourner, que ça va être leur tour maintenant d’être heureux… ne seront jamais heureuses. Vous vous entendez dire « Toute façon c’est toujours les mêmes ! jamais moi ! » ? Avouez le, on l’a tous pensé. Mais le bonheur ne vient pas, c’est à nous de venir à lui, de le créer, de le décider ! Ça viendra de vous et ça viendra avec le changement. Il est inutile d’attendre que l’orage passe ou que les gens changent, le vrai bonheur est d’accepter que les choses soient comme elles sont et de vous changer vous même si ces choses ne vous conviennent pas. La vie ne va pas changer pour vos beaux yeux, vous voulez être heureux ? Sortez vous les doigts du cul !!!

fc6a6925a3f490b588f1a6c52319d671.jpg

J’ai compris que le bonheur, c’était de vivre l’instant présent,  le « maintenant ». Il ne sert à rien de regretter, de penser qu’on aurait du faire comme ça, choisir l’autre… c’est fait, et on ne peut rien y changer. Et si pour vous c’est un échec, un mauvais choix, dites vous que vous êtes qui vous êtes grâce aussi à vos erreurs. Transformez ce qui vous parait une erreur en expérience, à ne pas reproduire dans le futur.

Il ne sert à rien non plus de trop se projeter. Vivre dans le futur ne fera que vous décevoir car vous aurez idéalisé. J’ai tendance à le faire, à imaginer  les scènes parfaites, et le jour J, il pleut, ou un tel n’a pas pu venir, ou autre chose, la vie ne se passe jamais comme prévu.

Ecoutez les paroles de cette chanson, qui peut paraître cul cul à la 1ère écoute, ce n’est pas le débat. Qu’on aime ou pas, ce qu’elle dit est la pure vérité : « Le bonheur c’est pas le but mais le moyen, le bonheur c’est pas la chute, mais le chemin ». Le bonheur c’est le voyage pour arriver quelque part, c’est le temps passé à atteindre un but, ce n’est pas uniquement la destination ou l’objectif. C’est tous les jours, c’est des petites choses, c’est les gens !

« J’vais pas laisser passer ma vie » ! Une phrase qui illustre ce dont je parlais plus haut, soyons heureux maintenant avant de se retourner et de regretter.

J’ai finalement répondu à la question. Quand on me l’a posée, non je n’étais pas heureuse, mais je ne le savais pas. Et puis j’ai réglé tous mes problème « internes » comme je vous le racontais ici. Depuis, OUI je suis heureuse ! Et voilà ma définition du bonheur :

  • prendre mon chéri dans mes bras
  • entendre ronronner mon chat,
  • enfiler la robe ou le jean dans lequel je me sens bien, belle
  • Conduire le matin dans ma campagne avec les rayons du soleil (quand yen a…)
  • retrouver mon parapluie sous mon siège de bagnole quand il pleut
  • recevoir un texto de ma moitié qui me souhaite « bon app » à 12h
  • partager le goûter avec ma stagiaire 🙂 Big up Morgane !
  • regarder ma connerie à la télé (j’adore les Marseillais, à prendre au 1000ème degré, ils sont attachants !)
  • le bruit de la poignée de la porte quand Mr Koala rentre à la maison
  • entrer dans la douche avec de l’eau trop chaude
  • me glisser dans mon lit
  • ………..

Voilà, pour moi c’est ça le bonheur ! C’est la vie au quotidien, on peut tout à fait être heureux dans une routine.

Même si en ce moment, ma vie est tout sauf une routine ! Il y a ces petits instants mais aussi de plus grandes choses. Les finitions de la maison et la préparation du déménagement. Il y a aussi l’organisation de mon voyage au Népal ! Je pars dans 6 semaines ! Je discute avec les personnes qui vont m’héberger sur AirBnb, avec leur aide je me fais un planning de dingue, c’est complètement magique !

La vie ne peut pas être intense comme ça tout le temps, il se trouve que ça tombe en même temps, je vis une période vraiment exceptionnelle ! J’en profite, je prends ce qu’il y a à prendre sans me soucier du reste, je vis l’instant. Quand tout sera retombé, j’aurai les souvenirs, l’expérience, et d’autres projets viendront.

Le film « Le guerrier pacifique », que m’a conseillé de voir ma coach en PNL, illustre tout à fait cet esprit de vivre l’instant présent. Il a l’air cul cul aussi au départ, mais c’est une jolie leçon. Il sèmera dans votre tête des petites idées qui feront leur chemin, des petites prises de conscience qui vous amèneront à de plus grandes…

La 1ère vidéo en français que j’ai mise à été supprimée, voici la version english sous titrée

 

Mais vous êtes sûre que vous êtes heureuse ?

Dans la famille « Déco » je voudrais …

Ça y est, on y est… Le moment de la DECO !!

J’ai du mal à y croire après des mois de travaux, mais c’est bien réel. Dans 1 mois, on emménage ! D’ailleurs je réalise que je vais avoir besoin ACCESSOIREMENT de cartons, ça peut éventuellement servir…

Je me rends compte que c’est arrivé plus vite que je n’aurais pensé, j’atterris ces jours çi, début janvier on faisait encore du placo et là on est déjà fin février, tout s’est accéléré ! La chape, l’installation de la pompe à chaleur, oui on a du chauffage ! Le ponçage et là on peint ! La peinture quoi !!  Tu vois quoi !!

On a reçu cette semaine les éléments de la salle de bain, notre cuisine est prête, encore 2 semaines de séchage pour la chape et le carrelage pourra être posé ! Tout prend forme « pour de vrai », on ne parle plus de projet, toutes ces choses qu’on a choisies sur catalogue sont bien là.

Bref, même si tout est bien clair dans ma tête niveau déco, j’ai eu envie de faire quelques planches pour tout mettre ensemble. Alors bien sûr il faudra quelques temps pour acquérir toutes ces jolies choses qui m’inspirent mais c’est totalement l’esprit qui nous plaît. Parce que bon, après une maison, faut pas se mentir, le budget déco est quasiment inexistant ! Donc les fauteuils à 500 balles, on va attendre un peu …

On peint tout en blanc, toutes les pièces, pas de mur de couleur. Je préfère ne pas me lasser d’un mur et jouer avec les accessoires de couleurs, coussins, objets, rideaux, que tu peux changer plus facilement que la couleur d’un mur. On a choisit un blanc dit « flumet », il est un tout petit peu grisé avec une finition mat velouté, une pure beauté !

On fera une bande de couleur dans l’entrée en bleu azov, un bleu vert très joli. On agrémente avec des touches de jaunes dans la cuisine,  du rose cuivré et du gris dans le salon et la salle à manger.

On a voulu privilégier les matières brut comme le bois qu’on retrouve dans toutes les pièces ! Au départ on devait mettre du parquet et puis avec un chauffage au sol, le carrelage est plus recommandé donc ce sera une imitation parquet avec des joints très fins. On ajoute des carreaux ciment blanc et bleu dans l’entrée, et autour des meubles de cuisine et sous l’îlot.

La salle de bain sera un mix de pierre et de bois, matières naturelles. Le carrelage est gris avec un motif de temps en temps. Nos faïences sont blanches mat, sauf autour de la baignoire et de la douche où on a un petit effet « acqua »,  comme si de l’eau restait perlée sur les carreaux. Un meuble en bois évidemment.

En tout cas, avec Mr Koala on a les mêmes goûts ! J’ai la chance de vivre avec un coordinateur de travaux qui bosse avec des architectes d’intérieur tel que Marion Lanoé et qui est, de ce fait, très ouvert niveau design.

Marion, elle est top ! Elle est jeune, elle est belle, elle a du talent ! J’aime beaucoup la professionnelle mais aussi la personne. Je suis ravie qu’on ai pu travailler ensemble sur notre projet. Je vous met en fin d’article les visuels qu’elle nous a fait pour la maison. Je me souviens, ce jour là, on bossait sur le budget avec Mr koala, il avait reçu les plans sur sa boîte mail et me dis « J’ai le mail de Marion, mais je ne te montrerai qu’une fois notre travail terminé » Grrrr !! Autant vous dire que je me suis mise en mode machine de guerre pour tout torcher vite fait bien fait ! Quand on a découvert les visuels, ça a été juste dingue !

Je souhaite vraiment à tout le monde de vivre cette expérience maison. Je me projette le 1er matin, je pense que je vais avoir du mal à y croire et restée coincée avec un sourire niais pendant des heures le temps de réaliser 🙂

Cuisine

Ananas en porcelaine jaune 12.99€ /  Suspensions avec des bocaux Home made que je ferai / Carrelage imitation parquet / Composition carreaux ciment / Poire jaune 6.99€ / Déco murale grise et jaune 29.99€ / Suspension en métal 49.99€ / Mug en grès x6 27.54€ (je les ai déjà en fait mais bon …) / Tabouret de bar Casa, pas trouvé sur internet, actuellement en promo à 79.99€ au lieu de 99.99€ !

 Salle manger

Plateau en bois graphique 16.99€ (déjà mien) / cadre en métal cuivré 7.99€ / Corbeille en métal 12.99€ / Chaise ICE 59.99€ / Coupelle en bambou 5.99€ / Tasses x6 soucoupe nuage 22.99€ (offert par tata à Noël) / Table en bois massif 349.90€

Salon

Lampe grise 79€ / Statuette lapin 6.99€ / Peinture bleu Azov Seigneurie / Statuette rhino 12.99€ / Statuette ours 11.99€ / Bougeoir en métal cuivré (déjà mien) 4.99€ / Table d’appoint 24.95€ / Lampadaire cuivré 99€ / Fauteuil gris 499€ / Coussin triangle 14.99€ / Coussin beige cuivré 17.99€ / Canapé gris 499.90€

sdb

Carrelage Porcelanosa (j’ai tellement hâte de le recevoir !!!) / Photophore Bouddha (déjà mien) 4.99€/ Meuble de salle de bain 349€ / Coffres en bois 64.98€ / Miroir rond cuivré 39.99€ / Tapis de bain 19.99€ / Panier thaïlandais 16.99€ / Echelle bambou 17.99€

Les fameux visuels de Marion Lanoé :

hgnfgcxhIMG_7616FullSizeRender

IMG_7615IMG_7617

Dans la famille « Déco » je voudrais …