La nourriture, les animaux et moi. PART 2

Après l’article sur la viande et la volaille, voici la suite avec les œufs et l’huile de palme.  Je me répète, N’ayez pas peur, je ne vais vous faire la morale ou vous dicter comment consommer, chacun consomme comme il le souhaite, mon but est uniquement informatif. Il est certain que j’espère toucher quelques uns d’entre vous mais chacun est libre.

Les oeufs

Sur les œufs, vous avez des numéros : ça va de 0 à 3, ces numéros permettent d’identifier le mode d’élevage :

  • 0 : élevage biologique : les poules sont nourries d’aliments biologiques à 95 % minimum. Elles vivent en plein air et quand elles rentrent à l’intérieur, il s’agit de bâtiments avec nids, perchoirs et alimentation à disposition. Ils ne coûtent que 20 centimes plus cher pour une différence de qualité du tout au tout.
  • 1 : élevage en plein air : les poules ont accès à un parcours extérieur au cours de la journée. A priori, car j’ai lu qu’il suffisait qu’il y ait une porte donnant sur l’extérieur, sans que les poules ne sortent, pour avoir la mention « élevés en plein air »…  On leur accorde le bénéfice du doute, le BIO est toujours mieux.
  • 2 : élevage au sol : les poules vivent à l’intérieur d’un bâtiment, elles ne voient jamais l’extérieur. Plus que bof, à éviter.
  • 3 : élevage en cage ou « batterie » : c’est de l’élevage intensif, environ 80% de la production française.  Je ne revient pas sur les conditions que je vous ai décrites dans l’article précédent, je ferai un bilan en disant que les poules sont nourries aux antibiotiques, maltraitées, que des colorants sont ajoutés à l’alimentation pour que le jaune d’œuf soit plus jaune, et autant vous dire que ces poulettes là ne sortent jamais. En gros barre toi !

Plus on achète d’œufs BIO, plus la demande augmente et plus la demande des œufs de batterie baisse, plus la demande baisse, moins ils en produiront, avec l’espoir qu’un jour, ça n’existe plus du tout. Perso, j’y crois. On croit toujours qu’à notre échelle on ne peut rien faire, c’est faux. Toi + moi + tout ceux qui le veulent, au final plus tu additionne des 1 plus tu as un grand nombre, c’est le principe de l’addition. Il faut du temps, c’est certain, des années pour changer de mentalité. Mais toutes les grandes choses prennent du temps.

L’huile de palme

Je voulais vous parler aussi de l’huile de palme, puisque ça a aussi un rapport avec les animaux et notre santé. Je sais, tu vas me dire qu’on te bassine avec ça, tu sais, mais tu t’en fou parce que tu ne pourras jamais te passer de Nutella ! Comme vous le savez, on trouve cette dernière partout parce que c’est l’huile la moins coûteuse à produire. Mais la moins coûteuse pour qui ? les producteurs oui, la planète non.

En protectrice invétérée des animaux, (call me Brigitte…) consommer cette huile revient au même que de participer au meurtre de millier d’orangs outan dans les forêts tropicales qu’on défriche à grande vitesse pour l’appétit du porte-feuille des gros industriels. Et oui, pour faire du Nutella, entre autre, on brûle la forêt avec ce qui va avec, les oiseaux, les singes, toute la faune, pour planter des palmiers à huile.

Voici un orang outan brûlé… L’Homme, avec un grand H, est capable d’exterminer une espèce dont il descend et dont il est génétiquement identique à 97%. L’Homme mérite-t-il encore sa majuscule ? Je ne pense pas !

Une espèce animale ou de plante disparaît toutes les 20 minutes soit 26280 espèces chaque année. A cause de l’activité humaine, un quart des espèces animales et végétales pourrait disparaître d’ici 2050. Quand je vois les scandales des braconniers qui tuent les derniers rhinocéros, lions ou éléphants, finalement tous à notre échelle on participe à d’autres meurtres du même acabit, en moins direct. Parce qu’un aliment à l’huile de palme n’est pas une arme à proprement parler et pourtant dans le fond, c’en est une.

Nutella fait de jolies publicités pour dire que dans leur pot, il n’y a que du chocolat, des noisettes, du lait, et de l’huile de palme mais que ce n’est pas nocif pour la santé. Ils nous prennent autant pour des cons que Mac Do qui dit que leur burgers sont de vrais repas équilibrés avec du pain, des tomates, du fromage et de la viande 100% bœuf. Et l’anti-vomitif, t’en a pas parlé ? On ne nous montre que ce qu’on veut bien nous montrer.

Au delà de la problématique « huile de palme, bonne ou mauvaise pour la santé ? », personne ne parle de sa provenance et ce que l’Homme doit faire pour la récolter, c’est la plus grosse problématique pour moi. Nutella avec sa pub ne parle pas du vrai problème et il a été bien malin. Vous savez maintenant que le Nutella est une arme de destruction massive des forêts tropicales et de la faune. Est ce que leurs petits yeux qui brillent devant la nature et les animaux ne valent pas mieux qu’un million de pots de Nutella ? Pensons à l’environnement qu’on va laisser à nos enfants.

J’entends l’imbécile du fond dire « M’en fou moi, ch’rait mort, mouhahaha !  » « Ok, bon pour vous monsieur, il n’y a plus d’espoir, vous êtes condamné à être con le restant de vos jours, nos sincères condoléances. »

L’huile de palme en elle même n’est pas mauvaise, elle a été au départ associée à une augmentations des risques cardiovasculaires, il a été démontré depuis qu’il n’y a pas de lien direct entre les deux. A petite dose, de temps en temps, pas de problème. Après, ça reste une huile riche en acides gras saturés, donc à consommer avec modération. Dans tous les cas, elle est utilisée dans les produits transformés type chips, biscottes, pâtisserie, des choses qu’il faut aussi consommer avec modération.

J’essaye d’en consommer le moins possible, de faire le moins possible partie de la demande. Comme les œufs, plus on achète, plus on augmente la demande et donc la production. Il est évident que je ne suis pas parfaite et que je ne cherche pas à l’être. Il y a comme tout 2 poids 2 mesures : on peut consommer n’importe comment et ne pas s’intéresser, on peut aussi lire toutes les étiquettes et boycotter complètement certains produits. Et puis, on  peut consommer responsable en essayant de comprendre les conséquences de nos achats, pour nous mêmes, notre porte-feuille, notre santé, celle de nos enfants et celle de la planète.


conclusion parties 1 et 2

Depuis avril 2014, la définition des animaux dans le code civil est passée de « bien meuble » à « être vivant doué de sensibilité », suite à une pétition lancé 2 ans auparavant par la fondation de protection animale Trente Millions d’amis. Même si c’est encore bien peu, parce que pour l’instant il y a toujours autant de tarés qui tuent des chatons dans un sac que d’imbéciles qui scotch le museau de leur chien, c’est une évolution. J’ai vu une conférence vidéo il y a quelques jours d’un mec extraordinaire dont je vous parlerai, qui disait que dans chaque innovation, évolution, il y a 3 phases : on trouve ça débile, puis dangereux, puis évident.

Exemple le droit de vote des femmes : Mais n’importe quoi une femme qui vote LOL ! Puis, Mais merde, si les femmes prennent un peu de pouvoir, qui va faire la vaisselle et les lessives ? Et enfin, aujourd’hui c’est une évidence. On en est même à parler de parité homme/femme ! Il y a encore du taff mais vous voyez comme les choses peuvent changer.

J’ai vraiment espoir, c’est parce que j’ai espoir que j’écrit ce genre d’articles, que nos comportements changent, pour notre bien être et celui de la planète. Il n’est pas trop tard, ceux qui pensent que c’est trop tard ne sont pour moi que des feignants qui ne veulent pas changer leurs petites habitudes.

Je vous conseille 2 films, anciens mais tellement visionnaires. Ne vous laissez pas décourager par l’année de production, certes les images seront moins éclatantes que les films d’aujourd’hui mais dans le fond, on avait déjà tout compris. Des vraies prises de conscience.

La planète des singes – 1968
Soleil Vert – 1973
Publicités
La nourriture, les animaux et moi. PART 2

Une réflexion sur “La nourriture, les animaux et moi. PART 2

  1. Trés bon article! Je suis une adepte du bio. J’essaie au maximum de ne consommer que des produits bio ou eco-responsable, mais le porte-feuille ne suis pas toujours, malheureusement.
    Et je te confirme que le 1 + 1, j’y crois et ça peut, ça va, marcher!!!
    🙂

    J'aime

1, 2, 3, Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s